DRP, quand la communauté doit s’énerver

Wikipédia:Demande de restauration de page (ou DRP) est une page de requête permettant de demander la restauration d’une page supprimée suite à une procédure de suppression (PàS ou SI) s’il y a des éléments nouveaux ou des sources permettant d’attester du respect des critères de notoriétés. Il permet de filtrer les recréations de pages. D’habitude ce filtre fonctionne assez bien mais il y eu récemment quelques abus.

Le maire de la 14e commune la plus peuplée de France (St-Étienne) et le maire de la 17e commune la plus peuplée de France (Dijon) ont failli ne pas avoir d’article. En effet, des contributeurs refusaient la restauration au motif qu’ils ne respectent pas les critères de notoriété des politiques (ce qui est en effet le cas). Il a fallu un rameutage démarchage sur le bistro pour qu’il y ai la communauté qui réagissent en exigeant la restauration de l’article avec lancement d’une PàS pour éviter que le sort de l’article ne dépendent que d’un groupe restreint.

Résultat des PàS :

  • St-Étienne : 26 conserver vs 5 supprimer → clôture en conservation
  • Dijon : 18 conserver vs 5 supprimer → clôture en conservation

Comme quoi, la communauté à bien fait de s’énerver un peu. Cependant, cet incident montre bien qu’un groupe réduit de contributeurs ont tendance à se croire supérieur et se permettent de parler au nom de toute la communauté. À leur décharge ils se basent sur une recommandation mais lorsqu’on regarde de plus près, la recommandation indique clairement « Ces critères sont cependant à interpréter avec souplesse, comme des suggestions consensuelles et non des règles rigides. » et il y a également une discussion en page de discussion de cette recommandation proposant d’intégrer les maires des 150 premières villes Française.

Panorama de la ville de Saint-Étienne.
Panorama de l’ouest de Dijon vu depuis la tour Philippe le Bon.
Cliquez sur les images pour connaître le nom de l'auteur et la licence utilisé.
Publicités

Une réflexion au sujet de « DRP, quand la communauté doit s’énerver »

  1. L’abus est surtout de ne se baser sur rien du tout, sinon des pressions via rameutage, pour détruire le fonctionnement légal d’une page, et par là-même les premier et quatrième principes fondateurs.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s