Archives pour la catégorie Commons

Contrefaçon

Cet article étant basé sur le droit français, j’invite les lecteurs étrangers à trouver les lois locales correspondantes, le problème de contrefaçon étant international.

Après la fermeture de zone téléchargement et plus récemment de nyaa.se (ou de sa version sukebei pour les mineurs majeurs 😉 ), on entend toujours l’argument que la contrefaçon est immoral car il détruit des emplois, qu’il faut respecter les auteurs qui sont derrière cela et qui en vivent, etc. Bref, la violation du droit d’auteur est le mal incarné.

Si vous téléchargez des To de Hentai illégalement, vous contribuez à la ruine de l’industrie du porno, donc du vice et de l’immoralité. Pensez y ! ^^

Pour rappel, si vous téléchargez illégalement Bible Black ou Imouto Paradise!, vous risquez d’être puni de cinq ans d’emprisonnement et de 375 000 euros d’amende (Code pénal – Article 321-1).

Par contre, il existe des cas de contrefaçons qui choquent beaucoup moins et qui sont parfois réalisées par des institutions publiques : la copie de Wikipédia.

J’entends déjà venir la remarque « Wikipédia est une encyclopédie libre, on peut copier et elle nous incite même à le faire ». C’est vrai, Wikipédia autorise sous certaines conditions.

Je vais vous épargner le détail de ces conditions pour traiter le cas des sites qui copient sans créditer et sans mentionner la licence.

Retournons d’abords dans la version longue de la licence CC-BY-SA. On y trouve un passage très intéressant et lourd de conséquences pour les contrevenants.

7. Résiliation

  1. Toute violation par l’Acceptant des clauses de cette Licence entraînera sa résiliation automatique et la fin des droits qui en découlent.

En effet, si les conditions (ou clauses dans le langage juridique), notamment de paternité ou de réutilisation sous la même licence,  ne sont pas respectés, le contrat est résilié. Et alors ? Il ne s’est engagé à rien, il n’a rien signé avec vous ? Réflechissez, la licence permet d’autoriser la réutilisation, si le contrat est rompus, on retombe dans … le droit commun !

Par conséquent, le contenu sur Wikipédia n’est plus (pour le fraudeur) sous licence CC-BY-SA (ayant résilié son contrat) mais sous un bon vieux copyright classique.

Ainsi, les rédacteurs de l’article copié « récupèrent » pleinement l’usage du droit d’auteur sur leurs écrits (ou images). Pour rappel (nul n’est censé ignorer la loi), « Toute édition d’écrits […] ou de toute autre production, imprimée […] en entier ou en partie, au mépris des lois et règlements relatifs à la propriété des auteurs, est une contrefaçon et toute contrefaçon est un délit. » (Code de la propriété intellectuelle – Article L335-2).

Cet article est à noter quelque part car il est important pour toutes correspondances avec des récalcitrants.

Dans la liste des récalcitrants, nous pouvons intégrer d’office tout courriels aux herbergeurs qui se contrefoutent royalement de la volontée de Wikipédia à tout diffuser sous CC-BY-SA. Au lieu de leur parler de respect de la licence à respecter, parlez leurs de contenus sous contrefaçon à supprimer, vous aurez plus de chance d’obtenir une réaction.

Il existe une page sur Wikipédia pour signaler ces « manquements » à corriger : Wikipédia:Respect de la licence à vérifier

Paradoxalement et par expérience, on peut remarquer que les petits blogs et les institutions publiques sont les plus réactifs et que les gros organismes comme Youtube ou WordPress sont beaucoup plus pointilleux (demandent une DMCA).

J’entends déjà les gens me dire « si tu contribue sur Wikipédia, c’est parce que tu es un grand défendeur de la connaissance libre pour tous et que dans le fond la copie illégale n’est pas un si grand problème, donc osef ». Tout d’abords, niveau motivation, il y a autant de but pour moi de proposer à tous du contenu libre « par charité » que de (re)faire mon éducation sexuelle à travers les eroges et autres hentai. C’est toujours bien d’apprendre quelques nouvelles positions (les japonais ont une imagination débordante dans ce domaine) mais cela n’est pas l’objectif premier (par contre les catalogues de la Redoute… STOP! Retournons le au sujet principal si vous le voulez bien !)

Si je suis sur Wikipédia, c’est parce que c’est un moyen utile et agréable de passer du bon temps avec une communauté assez sympathique et une bonne manière d’apprendre des choses et ainsi développer sa culture générale.

Par conséquent, s’il y en a qui ont passé des heures sur leurs temps libre pour rédiger Détective Conan ou Otoboku, ce n’est pas pour que des tiers me manque de respect en ne créditant pas l’auteur du contenu réalisé et donc du travail qui est derrière. Et j’apporte une mention spéciale aux gens qui s’attribue la paternité d’un article de Wikipédia à des fins commerciaux. À ce niveau là, le niveau d’irrespect est tel que l’on à plus rien à cirer de l’argument du « je contribue pour la connaissance universelle » (contrairement aux petits blogs de particulier où l’on demande gentiment d’être sympa avec nous, contributeurs, en ajoutant une petite phrase nous rendant un bien grand plaisir).

Vu que c’est le moment de faire de la pub, nous pouvons citer le journal ladepeche.fr qui recopie l’article Pont Antoinette en s’attribuant la paternité du travail. Voila un bel exemple de tout ce qui a le don de m’énerver :

  • L’auteur réel de l’article, Topfive , passe complètement à trappe ;
  • Le contenu est légèrement modifié histoire de ne pas se faire griller puis diffusé sous le nom du journaliste. Un travail digne de Kevin, l’élève paresseux de collège qui doit rédiger son devoir maison ;
  • contrairement à Kevin, le journaliste est payé pour pomper, on peut donc bien parler ici du « vol de travail », le journaliste se faisant payer pour un travail déjà effectué bénévolement par un tiers ;
  • Malgré les demandes du créateur et principal rédacteur de l’article, malgré une série de mails envoyés à plusieurs personnes les 27/03/2017, 05/04/2017 et 12/04/2017, le journal fait toujours le mort ;
  • Le message est bien passé car ils ont (mal) crédité l’image suite à cela. Donc l’absence de réponse est volontaire, ce qui n’est pas du tout professionnel.

Par principe, je demande la régularisation ou le retrait de tout articles ou images dont je suis auteur ou co-rédacteur car je trouve que le respect du travail des contributeurs bénévoles est une valeur importante qui mérite d’être imposée. J’invite également tous les rédacteurs qui me suivent à faire de même. Ce ne sont que quelques mails ou commentaires mais cela peut peut-être aider à faire comprendre que la CC-BY-SA n’est pas un vain concepte et que contribuer sur Wikipédia ne doit mener à un pillage du travail.

Vous connaissez l’histoire du serpent qui se mord la queue ? Des fois, un article copié de Wikipédia même à la suppression de ce denier pour … copyvio du site qui a pompé Wikipédia.

Enfin je tiens à prévenir d’enventuels journalistes qui me suivent (ping ladepeche.fr) que s’ils s’aventurent à pomper les articles dont je suis le principal rédacteur (en particulier si ce sont des bons articles, les deux titres cités plus hauts dans ce billet n’ont pas été choisis au hasard 😉 ), surtout s’il y a de l’appropriation, qu’ils ont intêret de me répondre dans les trois mois s’ils ne veulent pas que je sois pris d’une furieuse envie d’effectuer une visite de poulailler ou d’envoie de correspondance.

Enfin suite à l’affaire Wikipédia invoqué dans ce billet, le bilan (final ?) est de 2561 comptes de spam identifiés par les devs (tous bloqués).

 

 

 

 

Révise ta géo avec ISIS

Depuis quelques années, la France subit une série d’attentats islamistes sur son territoire. Avec notre vision très Franco-centrée, certains ont tendance à penser que ce problème est spécifique à la France et plus particulièrement à l’Europe et à son espace Schengen (sérieusement ils ne pouvaient pas aller le signer ailleurs cet accord) qui semble pour certains inefficace et source de tous nos maux (ping Front National).

Après avoir fait remarquer que le terrorisme touche également des états qui ne sont pas membres de cet espace, je me suis amusé à faire une carte du monde représentant les pays touchés par le terrorisme islamiste en me basant sur la page Wikipédia correspondante.

Comme on peut le voir, c’est un fléau qui touche le monde et pas seulement l’Europe. Enfin, même si la France est bien visée, ce n’est pas là où il y a le plus de morts à déplorer, certains pays nous dépassant largement. D’ailleurs on peut noter que plusieurs pays touchés (dont les USA) ne sont pas réputés pour leurs contrôles aux frontières laxistes.

Concernant les règles de comptage de cette carte, je l’ai conçu selon les critères suivant :

  • Cadre temporel : Début le 7 janvier 2015, date du premier attentat ayant touché le territoire Français et ayant posé les cadres de ce qui permettra la mise en place de l’état d’urgence. Fin : il est vraiment nécessaire d’expliquer ? 😉
  • Les attentats dont les seules morts à déplorer sont les kamikazes ne sont pas répertoriés.
  • Lorsque le nombre de morts est incertain, le nombre indiqué par Wikipédia est choisi (par exemple au moins 30 morts donne 30 morts dans la carte). Il s’agit donc d’une fourchette basse.
  • Cette carte compte aussi bien les morts civiles que les morts de militaires.

La carte originale a été conçu pour être facilement modifiable par un humain via un traitement de texte classique. Les pays possédant déjà les classes correspondant à leur code pays.

Par pure curiosité, je suis allé voir ce qu’annonçais le ministère des Affaires étrangères afin de le comparer à ma carte. On peut remarquer que ça coïncide assez bien, à part pour la Turquie est simplement en vigilance renforcée malgré le nombre d’attentats important ayant lieux sur son territoire.

Semi-protection étendue

Sur Wikipédia, il existe actuellement deux types de protection des articles :

  • La semi-protection, qui interdit l’édition d’une page pour les contributeurs inscrits depuis moins de quatre jours.
  • La protection complète, qui interdit l’édition d’une page pour les contributeurs non administrateurs.

Il existe cependant des cas où une semi-protection n’est pas efficace car les vandales sont tenaces et où la protection serait une mesure trop excessive. Ainsi, un niveau supplémentaire de protection se met progressivement en place : la semi-protection étendue.

Cette semi-protection étendue empêche l’édition d’une page pour les contributeurs non autopatrolled (500 contributions et compte créé depuis 3 mois).

Cette mesure est actuellement appliquée grâce à un filtre anti-erreur (#205), un sondage, actuellement en cours, propose de l’inscrire « en dur » en ajoutant cette nouvelle restriction dans l’interface de protection d’une page (voir).

Capture d'écran
Interface de protection d’une page, sur un wiki ayant activé la protection autopatrolled.

Les sénateurs (en France) sont actuellement en train de discuter sur la loi sur la liberté de panorama. La Wikimédia France a donc mis en place un site, http://libertedepanorama.fr/ , afin de sensibiliser les gens à ce sujet et a lancé une pétition.
Lire la suite

Wiki Loves Monuments 2015

L’édition du Wiki Loves Monuments 2015 a débuté le 2 septembre et se terminera le 30 septembre à 23h59 (heure française).

Le but du concours consiste à photographier les monuments historiques et de les téléverser sur Commons. Les gagnants peuvent gagner des appareils photos ainsi que d’autres lots (même s’il est fortement recommandé d’avoir un appareil photo avant de recevoir le prix 😉 ).

Liens utiles :

Questions fréquentes

Comment participer à Wiki Loves Monuments pour la France ?

À vos appareils photos et… Bonne chance !

À vos flash, prêt, partez !

Si vous ne savez pas comment aider Wikipédia alors que vous vous êtes promis de faire un  (réel) Wiki-break** pour vos vacances, ce billet est pour vous.

En effet, le fait d’avoir activé le contrôle parental de votre ordinateur pour bloquer toutes URLs contenant wikipedia.org ne vous empêche pas  de prendre votre appareil photo. Vous pourrez ainsi garder des souvenirs de vacances et transférer les images sur Commons à votre retour pour illustrer les articles ayant besoin d’illustrations.

Pour savoir ce qu’il faut photographier — pour pouvoir faire un petit détour ou pour planifier le trajet — le site ci-dessous est fait pour vous.

Site Web

Ce site vous indique sur une carte tous les articles ayant besoin d’être illustrées en fonction de sa zone géographique sur une échelle internationale. En zommant, vous trouverez la position exacte ainsi qu’un lien vers l’article à illustrer.

 

** Wiki-break signifie arrêter Wikipédia pendant une période plus ou moins longue

Un balai pour Jules78120

Jules78120 vient de lancer sa candidature pour récupérer son balai. Il était en effet administrateur entre 2011 et 2014 avant de « démissionner ». Vous en saurez plus en lisant sa présentation 🙂 .

Lien vers la candidature

À noter également qu’il vous reste une semaine pour vous prononcer sur la candidature de Rome2.

Wiki Loves Monuments

Wiki Loves Monuments, littéralement « Wiki aime les monuments », est un concours photographique international se tenant annuellement en septembre, dont l’objectif est de mettre en valeur les biens classés patrimoniaux.

D’après le Livre Guinness des records, l’édition 2011 de Wiki Loves Monuments bat le record mondial du plus grand concours photographique. En 2012, la compétition s’étend en dehors des frontières de l’Europe avec 35 pays participants.

L’édition 2014 est en cours.

Plus d’information sur http://wikilovesmonuments.fr/

Le texte de ce billet provient de la page Wikipédia Wiki Loves Monuments publié sous la licence Creative Commons CC BY-SA 3.0 (voir la liste des auteurs ici).

Selfie de singe : © ou DP ?

Photographie d'un macaque

Le selfie (se photographier sois-même) est actuellement à la mode et touche même là où on s’y attend pas puisque même les animaux s’y mettent.

En 2011, le photographe David Slater s’est fait volé son appareil photo par un macaque à crête. Ce macaque a ensuite utilisé son appareil pour se prendre en photo. Pour Wikimedia, la photographie est dans le domaine publique car elle a été réalisée par un animal, ce qui rendrai la photo inéligible au droit d’auteur pour l’animal (seul les humains peuvent posséder des droits d’auteurs) et pour le photographe (la photographie étant prise par un animal). Le photographe n’a pas le même point de vue et indique au The Daily Telegraph que « Si le singe a bien appuyé sur le bouton, c’est moi qui ai fait tous les réglages ». Il considère donc que l’image lui appartient et demande le retrait de l’image de Wikimedia Commons. Il envisage également de porter plainte. De son coté, la Fondation Wikimedia refuse de supprimer l’image.

Je ne vois pas comment on peut faire des réglages correct (et considérer cela comme une œuvre du photographe) quand qu’on a son appareil photo qui se fait malmené par un animal ne connaissant pas son fonctionnement. On peut donc en tirer les conclusions suivante : [a] le photographe est vraiment fort pour savoir comment le macaque utilisera son appareil et faire ses réglages en conséquence ou [b] l’animal est aussi bon photographe que l’humain, ce qui veut dire que soit le singe est vraiment doué, soit le photographe est nul, soit les photographies de photographes professionnels sont une vrai arnaques puisqu’un singe est capable de faire la même chose.

Je doute que Wikimedia supprime si facilement cette image qui est Images de valeur sur Commons quand on sait qu’un certain article sur la Wikipédia francophone est toujours présent alors qu’il y avait une grosse pression de la DCRI pour la faire supprimer.

                                                                   
→ Image : This file is in the public domain, because as the work of a non-human animal, it has no human author in whom copyright is vested.

Texte du deuxième paragraphe : CC-BY-SA 2.5               
  Auteur : Gratus | Source : Wikinews